Pleins feux à Essaouira sur les œuvres artistiques de Souad Ftouhi

Essaouira, 11/02/2019 (MAP)- L’artiste aux multiples talents, Souad Ftouhi, expose depuis lundi et jusqu’au 23 février à Essaouira, ses œuvres artistiques les plus originales alliant, subtilement, photographie et peinture, sous le signe « Tamghart (femme en amazigh) : Colère planquée ».

Visible aux cimaises de l’espace d’exposition « Tayeb Sediki » à Dar Souiri, cette exposition riche en couleurs s’inscrit dans le cadre des activités artistiques et culturelles programmées au titre du mois de février par l’Association Essaouira-Mogador, visant à contribuer à la dynamique et au rayonnement socioculturels que connait la cité des alizés.

Composée de 21 œuvres artistiques en « doré » mais aussi en « noir et blanc », cette exposition est une invitation solennelle du public et des mordus des arts parmi les plus avertis, pour un long et passionnant périple au cœur du travail artistique de Souad Ftouhi. Une œuvre riche en symboles et si singulière pour être soigneusement articulée autour du corps humain notamment celui de la femme.

En d’autres termes, les œuvres picturales de Souad Ftouhi ne sont autres que des « autoportraits » que l’artiste a bien voulu confectionner en toute finesse et délicatesse, le temps d’exprimer et d’extérioriser de manière éloquente, ses sentiments, ses émotions, ainsi que son état d’âme et ce, en réaction aux aléas du temps et aux imprévus de la vie quotidienne.

« Ma démarche artistique s’exprime au travers d’intégration in-situ mettant en jeu des extrapolations au-delà des limites physiques même de chaque œuvre, interrogeant l’imaginaire de chacun par le biais de ces réceptions », a confié à la MAP, Souad Ftouhi.

Et de poursuivre que son travail se convoque et parfois provoque l’individu, que ce soit dans son rapport physique au contexte dans lequel il se trouve, comme dans un rapport mental et psychologique lié à son statut imposé de spectateur.

« Il s’agit de cibler des frontières et les contingences habituelles entre œuvre, contexte et spectateur afin de les repousser, de simplement les révéler, participant d’un côté avec leur présence spontanée et constituant par l’autre, les éléments vivants indispensables d’une œuvre », a-t-elle conclu.

Sur l’œuvre artistique de Souad Ftouhi, l’artiste Mbarek Bouhchichi écrivait que « le corps autrement, « L’espace » féminin, et tout ce qui le constitue est le terrain d’action de Souad Ftouhi.

Pour cette artiste, a ajouté M. Bouhchichi, « l’espace » féminin demeure le premier support de sa créativité plastique. Elle intervient in-situ dans un lieu chaque fois différent et son travail évolue en relation avec les espaces qu’elle est amenée à rencontrer, faisant observer qu’en général, elle parcourt le corps de la femme à travers son propre corps en relevant son architecture, son histoire et sa recharge psychologiques.

À partir de ces différentes données, Souad Ftouhi définit un point de vue autour duquel son intervention prend forme. Si elle établit un rapport particulier avec son corps qu’elle transpose sur autrui et qui influe sur la forme et le processus de son travail, ses œuvres gardent toutefois une indépendance quel que soit son point de départ, ajoute-t-il.

Et de conclure que Ftouhi part d’une situation réelle, comme le cas de sa série de photos, pour construire son œuvre: cette réalité n’est jamais altérée, effacée ou modifiée, elle l’intéresse et elle l‘attire dans sa complexité et sa picturalité. Sa pratique est de travailler sur le cru, sur soi, ici et maintenant.

Vivant et travaillant entre Rabat et Essaouira, Souad Ftouhi est lauréate de l’Institut des Beaux Arts de Tétouan. Ayant décroché en mai 2002, le 1er prix de la peinture au Maroc par NDI (USA), et remporté le concours artistique total en 2001, Souad Ftouhi a participé à travers ses œuvres, à plusieurs événements artistiques d’envergure notamment, le festival international de la femme en mars 2013 à Rabat, le Salon National des Jeunes artistes contemporains en février 2011, et à l’exposition collective Juan de la Cierva à Tétouan en mai 2003.

L’artiste a, en outre, animé plusieurs ateliers en arts plastiques notamment, la création de maquettes et d’installations artistiques au profit de plusieurs associations et de jeunes enfants.

The post Pleins feux à Essaouira sur les œuvres artistiques de Souad Ftouhi appeared first on MapMarrakech.



La source directe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *